Une équipe franco-égyptienne découvre 5 têtes de statues pharaoniques

Depuis 2004, des travaux archéologiques sont menés sur le site d’Ermant, l’antique Hermonthis, à quelques kilomètres au sud de Louqsor par des chercheurs français et égyptiens, dans le cadre d’une mission conjointe de l’Institut Français d’Archéologie Orientale (IFAO), du Centre franco-égyptien d’étude des temples de Karnak et du laboratoire Archéologie des sociétés méditerranéennes dirigée par Christophe Thiers. La fouille en cours des niveaux de destruction du temple principal consacré au dieu Montou-Rê leur a permis de découvrir cinq têtes royales en grès (têtes de statues royales de l’Egypte pharaonique), d’une hauteur moyenne de 70 cm.
Le souverain porte la double-couronne de Haute et Basse Égypte. Aucune inscription hiéroglyphique ne permet d’assurer le nom du roi représenté mais les premières observations laissent penser qu’il s’agirait d’une œuvre remontant du Moyen Empire. Parmi l’équipe d’archéologues à l’origine de cette découverte, le français Christophe Thiers, Egyptologue au CNRS et à l’université de Montpellier 3, explique que "les statues sont extrêmement bien conservées (…) ce sont des portraits royaux dont deux portent des couronnes. Elles n’ont pas encore été extraites du site où nous les avons découvertes, car nous avons besoin de les étudier sur place".
Cette découverte, rare et inestimable, témoigne de l’importance de la coopération franco-égyptienne dans le secteur de l’archéologie.

Copyright : Cnrs-Cfeetk/J. Maucor - JPEG

copyright © Cnrs-Cfeetk/J. Maucor

Dernière modification : 01/12/2013

Haut de page