Signature du contrat de la phase 4A de la l3 du métro [ar]

La signature du contrat pour la réalisation de la phase 4A de la ligne 3 du métro du Caire a eu lieu le 25 février 2015 en présence de M. André Parant, Ambassadeur de France en Egypte, de M. Ibrahim Mehleb, Premier Ministre égyptien ainsi que de M. Hany Dahin, Ministre des transports.

JPEG

La National Authority for Transports a en effet attribué à Vinci/Bouygues (avec Orascom et Arabco) le contrat pour la construction de la partie génie civil (Lot G2) pour cette phase du métro du Caire, qui sera longue d’environ 5 kms et entièrement souterraine. Elle comprendra au total 5 stations.

Les autres lots sont attribués aux autres sociétés membres du groupement français (Alstom, Thalès, Colas, Eurovia).

Le groupement d’entreprises françaises a participé à la construction du métro du Caire depuis son début dans les années 80. Il a réalisé la ligne 1 (prêts gouvernementaux français), la ligne 2 (financement égyptien) et les phases 1 et 2 de la ligne 3 (prêts gouvernementaux et financement de l’AFD).

Le métro du Caire a bénéficié au total d’un soutien financier français exceptionnel : plus de 2 mds € de prêts concessionnels cumulés et 31 M€ de dons depuis 1980.

La phase 3, dont la procédure d’appel d’offres est en cours, est également financée en partie par l’AFD (300 millions €). Par ailleurs, un prêt gouvernemental de 344 millions € a été accordé le 14 décembre dernier pour l’acquisition du matériel roulant des phases 3 et 4 de la ligne 3.

PNG

Diplomatie économique - Egypte - Extension du métro du Caire (27 février 2015)

La France se réjouit de la signature, au Caire le 25 février, de près de 440 millions d’euros de contrats pour l’extension de la ligne 3 du métro du Caire. Ces contrats ont été signés entre l’autorité égyptienne des transports et un groupement d’entreprises françaises (Vinci, Bouygues, Alstom, Thales, Colas, Eurovia), en consortium avec des entreprises égyptiennes (Orascom et Arab Contractors).

Cette réalisation majeure de la coopération franco-égyptienne, dont les précédentes phases ont reçu un appui financier de l’Etat français et des cofinancements européens, bénéficie quotidiennement à près de 4 millions d’usagers.

En fournissant une solution efficace à la circulation urbaine, le métro du Caire contribue au développement durable et à l’amélioration de la vie quotidienne dans la capitale égyptienne.

Dernière modification : 02/03/2015

Haut de page