Rémunérations dans la fonction publique égyptienne : mission ADETEF du 21 au 23 novembre 2011

L’agence de coopération internationale (ADETEF) des Ministères français de l’Economie, des Finances et de l’Industrie et du Ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique a effectué une mission d’expertise au Caire, du 20 au 23 novembre, afin de répondre à la sollicitation du Ministère égyptien des Finances qui souhaite voir s’engager une coopération bilatérale dans le domaine de la réforme des rémunérations de la fonction publique égyptienne.
Cette mission a permis de rencontrer les principaux interlocuteurs concernés par cette réforme dans les Ministères égyptiens des Finances et du Développement administratif, ainsi qu’au sein de l’Agence Centrale pour l’Organisation et l’Administration, de l’institut statistique CAPMAS et des représentants locaux du Bureau International du Travail.

Elle avait pour objectif de mieux comprendre le système actuel de rémunération des fonctionnaires Egyptiens afin d’identifier les axes pertinents pour permettre la mise en œuvre de cette réforme annoncée comme prioritaire par les autorités égyptiennes de transition.

Cette réforme vise des objectifs de transparence et de justice sociale quant à la rémunération des fonctionnaires égyptiens, mais aussi de simplification notamment au regard de la répartition entre primes et traitement de base tout en améliorant la gestion de la masse salariale de la fonction publique afin d’en maitriser les impacts budgétaires.
Le modèle de la grille indiciaire de la fonction publique française a ainsi soulevé un fort intérêt de la part des interlocuteurs Égyptiens rencontrés et les échanges seront poursuivis sur ce thème afin d’accompagner cette réforme jugée essentielle au regard de l’importance du secteur public égyptien (près de 6 millions de fonctionnaires).

Dernière modification : 01/12/2011

Haut de page