Programme Bassem Sabry 2016 - Appel à candidatures [ar]

Bassem Sabry était un jeune analyste et écrivain égyptien dont le blog « An Arab citizen », était l’un des plus respectés. Défenseur des libertés civiles et politiques qui avait à cœur d’élever le débat et de l’ouvrir au plus grand nombre, Bassem Sabry est décédé accidentellement en 2014. Pour lui rendre hommage et faire vivre son héritage, l’Ambassade de France en Egypte et l’Institut Français d’Egypte ont créé, en 2015, un programme annuel destiné aux jeunes analystes et journalistes égyptiens désireux de connaître la France et les grands débats qui animent la société française.

Lire l’appel d’offre au format PDF.

JPEG

Le lauréat du programme Bassem Sabry aura l’opportunité de se rendre en France pour des reportages, des contacts professionnels qu’il restituera auprès du public égyptien.

Appel à candidatures 2016 – délais :

Pour l’édition 2016 du Programme Bassem Sabry, l’appel à candidatures est lancé le 1er juillet. Les candidats doivent soumettre leurs dossiers au plus tard le 15 août.

Conditions :

-  Être égyptien
-  Être âgé de 35 ans maximum
-  Avoir publié au moins deux articles
-  Les candidats qui ne sont ni francophones ni anglophones sont acceptés

Dossier de candidature :

A l’appui de sa candidature, chaque candidat devra envoyer aux adresses sara.michel@diplomatie.gouv.fr et anis.bouderghouma@diplomatie.gouv.fr :

-  Un article publié, traduit vers le français ou l’anglais (sous format word ou pdf, avec les détails de la publication)

-  Un CV contenant les informations d’état-civil et les coordonnées mail et téléphone

-  Un projet détaillé du candidat pour son séjour en France : quel sujet souhaite-t-il traiter ? sous quel angle ? quelles sources souhaite-t-il rencontrer ? quels lieux ? ; ainsi que ses attentes en termes professionnels (quels contacts professionnels ? quel projet pour une éventuelle formation ?)

Engagements :

Le lauréat s’engage à publier, au retour de France, un compte-rendu de son séjour sous la forme d’une analyse personnelle.

Il s’engage par ailleurs à publier un article de fond ou un reportage sur son séjour en France dans le cadre du programme Bassem Sabry.

En retour, l’ambassade de France et l’IFE s’engagent à traduire vers le français les articles produits et à en assurer une diffusion optimale sur les outils de communication et les réseaux de la France en Égypte.

Jury et sélection :

Un jury composé de diplomates français, de professionnels du journalisme et d’universitaires constituera une short-list des meilleures candidatures. Les candidats présélectionnés seront contactés entre le 15 et le 30 août et invités à un entretien oral. Le nom du lauréat sera rendu public début septembre.

En 2015, le journaliste Omar Saïd (Mada Masr, Agence russe d’information) a inauguré le programme. Remarqué pour ses reportages incisifs et fouillés sur des sujets de société comme sur la géopolitique régionale, Omar Saïd a bénéficié d’un séjour en France au cours duquel il a eu de nombreux contacts avec des diplomates, des médias et des chercheurs français, qui lui ont permis de couvrir l’actualité de la relation franco-égyptienne de manière approfondie et documentée.

Témoignage d’Omar Saïd :

Bénéficier de la bourse du programme “ Bassem Sabry” offerte par l’Ambassade de France et l’Institut français de l’Égypte est une opportunité exceptionnelle à tous les niveaux. Ce programme, même s’il était concentré en une semaine, s’est révélé très important pour moi, en tant que journaliste intéressé par les questions internationales et par l’appréhension des enjeux de la politique égyptienne sous un angle plus vaste.

En amont de mon séjour en France, les organisateurs m’ont sondé sur les sujet qui m’intéressaient et mis en contact avec des diplomates et chercheurs français spécialisés. Ces discussions m’ont aidé à me faire une idée précise de l’objectif de mon séjour. Les sources les plus fiables m’ont été recommandées, sans ingérence de nature politique ou professionnelle.

Au cours de mon séjour en France, les organisateurs du programme ont planifié des rencontres avec des sources journalistiques importantes aussi bien dans le milieu politique français que dans les cercles académiques et de recherche. Ces rencontres m’ont permis d’écrire un long rapport sur les relations égypto-françaises, la perception par l’État français et le milieu de la recherche du rôle de l’Égypte dans la région de la manière la plus précise et objective possible, les évolutions de la position de l’État français vis-à-vis du régime politique égyptien suite aux événements de l’été 2013, ainsi que la vision de l’État français sur la montée de l’islamisme en France.

Les résultats de la visite étaient tangibles même après la rédaction et la publication de mon histoire, une fois rentré au Caire. En effet, le programme m’a permis de nouer des relations avec des sources françaises importantes qu’il m’aurait été difficile de contacter auparavant, mais aussi de mieux comprendre la société française.

Dernière modification : 10/08/2016

Haut de page