Le Pôle universitaire francophone : quel bilan pour 2014 ? [ar]

Au cours de l’année universitaire 2013-2014, ce sont près de 1700 étudiants qui ont suivi un cursus universitaire francophone en Égypte. Retour sur une année au sein du Pôle universitaire francophone : bourse Tahtawi, salons étudiants, fête des talents...

En 2014, 165 étudiants de l’Université française d’Égypte et des filières francophones des universités du Caire et d’Alexandrie ont obtenu une licence égyptienne en français et/ou un diplôme de Master 2 d’une université en France dans les disciplines suivantes : gestion, économie, informatique, sciences politiques, ingénierie, architecture, relations internationales, droit, médecine, agriculture, langues appliquées.

La bourse Tahtawi, aide à la mobilité étudiante

En 2014, 50 étudiants égyptiens ont bénéficié d’une bourse d’études pour poursuivre leur cursus de niveau Master en France. Originaires d’une douzaine d’universités en Égypte, les lauréats ont été accueillis dans des établissements d’enseignement supérieur à Mulhouse, Aix-en-Provence, Nice, Paris, Strasbourg, Nantes, Lyon, Poitiers, Lille, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Grenoble et Brest.

JPEG

Promotion des études en France et des études francophones en Égypte

Pour informer les lycéens francophones d’Égypte sur leur orientation post-bac, l’Institut français organise, au Caire et à Alexandrie, deux salons de l’étudiant à l’automne. Par ailleurs, dans le but de conseiller les étudiants souhaitant poursuivre leurs études en France, deux salons des Masters sont organisés au printemps. En 2014, pour la première fois, un salon de l’étudiant a eu lieu à l’Alliance française de Port-Saïd à destination des lycéens francophones et des étudiants de la région du Canal de Suez.

JPEG

JPEG

JPEG

La fête des talents

Chaque printemps depuis 2009 se tiennent dans les jardins de la résidence de France au Caire, à la Bibliotheca Alexandrina et à l’Institut français à Alexandrie deux soirées au cours desquelles les étudiants des filières francophones des universités d’Égypte peuvent valoriser leurs talents artistiques. En solo ou en groupe, les étudiants montent sur scène devant un public de près de 1000 étudiants. Ce moment festif est l’occasion de valoriser la culture française des étudiants.

JPEG

Les rencontres du Club France Égypte

Le Club franco-égyptien des alumni regroupe les anciens étudiants des filières francophones, les anciens boursiers du gouvernement français et les facultés francophones organisées autour du Pôle universitaire francophone. Ce programme du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International français a pour but de développer des liens de solidarité entre les anciens étudiants et de maintenir une relation privilégiée avec la France. L’organisation de soirées thématiques participe des moyens utilisés pour renforcer ce réseau.

Le 23 janvier 2014, l’agro-alimentaire était à l’honneur pour la première soirée Club France Égypte de l’année, organisée à l’Institut français (Mounira) en partenariat avec la Filière francophone de sciences et technologies du lait de l’Université d’Alexandrie. Après une conférence de Morsi El Soda, fondateur de la filière, les invités ont pu déguster des fromages de France et d’ailleurs.

JPEG

JPEG

En février 2014, l’Institut français à Alexandrie réunissait les étudiants des filières francophones et les alumni des universités françaises à l’hôtel Cecil avec une conférence de Tarek Nasr, enseignant dans les filières francophones, sur le thème de la finance en Égypte.

JPEG

Le 14 mai 2014, pour clôturer l’année universitaire, le Club France Égypte invitait Hisham Mourad, journaliste et ancien rédacteur en chef du périodique égyptien francophone Al Ahram Hebdo, ainsi que la correspondante du Monde, pour une discussion autour de l’histoire et de l’actualité de la presse francophone en Égypte dans les jardins de l’Institut français d’archéologie orientale (IFAO). Plusieurs personnalités du milieu francophone en Égypte ont alors assisté à la conférence, notamment l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire.

JPEG

JPEG

Enfin, à l’occasion de la rentrée universitaire 2014, le Club a convié les étudiants et les anciens étudiants des filières francophones à une soirée autour de la figure de Rifaa Al Tahtawi. Ce célèbre savant égyptien envoyé en étude à Paris par Mohamed Ali en 1826 donne son nom au programme de bourse de l’Institut français d’Égypte depuis cette année. Après la première projection en Égypte du film documentaire À la recherche de Rifaa (de Salah Hashem Moustafa), les participants ont assisté au concert du groupe de Magued Matta, étudiant au Département de gestion francophone de l’Université d’Alexandrie.

JPEG

JPEG

« La coopération universitaire franco-égyptienne en chiffres :

1700 étudiants inscrits dans les filières du pôle universitaire francophone
9 disciplines universitaires
13 spécialités
150 intervenants français dans les filières
50 boursiers en 2014-2015
300 membres du Club France Égypte »

Dernière modification : 20/01/2015

Haut de page