Le Centre d’Etudes Alexandrines

Créé en 1990 par Jean-Yves Empereur, directeur de recherche au CNRS, le Centre d’Études Alexandrines (CEAlex) répond à plusieurs missions, menées en collaboration étroite avec le Conseil Suprême des Antiquités (CSA) pour la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine exceptionnel d’Alexandrie, à travers les 2.300 ans de son histoire.

Les fouilles de sauvetage

La première mission du CEAlex est de parer au plus pressé, avec des fouilles de sauvetage urbain. Lors de la destruction d’un bâtiment ancien en vue de son remplacement par un immeuble neuf, le CEAlex est invité par le CSA à fouiller en un temps minimum, afin de rendre la parcelle à son propriétaire.

La mise en valeur du patrimoine bâti

Depuis une dizaine d’années, le CEAlex s’est intéressé à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine bâti : il s’est lancé à la recherche des citernes souterraines dont parlaient les voyageurs et en a localisé plus d’une centaine.

Une histoire d’Alexandrie sur la longue durée

Le CEAlex a pour vocation d’étudier Alexandrie sur toute la durée de son histoire.

Le partage des connaissances : publications, films, expositions

Un des objectifs primordiaux du CEAlex est la publication des résultats de ses recherches. Une fouille archéologique n’existe pas tant qu’elle n’a pas fait l’objet d’une publication. La collection des Études alexandrines a été fondée en 1998 et, huit ans après, grâce à l’appui des Directeurs successifs de l’IFAO, elle compte 11 volumes publiés et 6 volumes sous presse, auxquels s’ajouteront 4 autres manuscrits qui seront déposés auprès des presses de l’IFAO d’ici la fin de l’année 2006.

Un rôle de formation et d’éducation

Le CEAlex s’est aussi fixé le but de participer activement à la formation de ses collaborateurs directs, les jeunes Inspecteurs et Conservateurs du Service des Antiquités.

Pour plus d’informations : http://www.cealex.org/

Dernière modification : 03/07/2011

Haut de page