La France soutient la mobilité et les séjours des scientifiques et des doctorants égyptiens [ar]

L’Ambassade de France en Egypte – Institut Français d’Egypte (IFE) propose plusieurs appels à candidatures pour des séjours scientifiques en France.

Appel à candidatures de doctorants pour de courts séjours en France

Chacun de ces financements s’adresse à une certaine catégorie de scientifiques. Les doctorants égyptiens sont éligibles au présent appel à candidatures dans les deux cas de figure suivants :

• Les doctorants égyptiens inscrits en cotutelle peuvent bénéficier d’un séjour maximal de 4 mois en France, reconductible pendant les trois années de leur thèse ;
• Les doctorants égyptiens inscrits en thèse en Egypte peuvent bénéficier d’un séjour maximal de 3 mois en France, non reconductible les autres années de leur thèse.

Il existe deux sessions par an, conformément au calendrier indicatif suivant (les dates exactes sont indiquées, le moment venu, dans chacun des appels à candidatures) :

1er session à l’automne :
• Dates de l’appel à candidatures : d’octobre jusqu’à fin novembre
• Période d’évaluations : de décembre à janvier
• Diffusion des résultats : début février
• Séjour pour les doctorants : entre mars et juillet

2e session au printemps :
• Dates de l’appel à candidatures : de février jusqu’à fin mars
• Période d’évaluations : de avril à mi-juin
• Diffusion des résultats : début juillet
• Séjour pour les doctorants : entre septembre et décembre

L’appel à candidatures pour les séjours doctoraux est actuellement ouvert, la date limite de candidature étant fixée au 30 novembre 2015.

A/ Critères d’éligibilité communs à tous les doctorants

• le candidat devra être de nationalité égyptienne et résider en Egypte au moment de l’appel à candidatures. Un candidat égyptien ayant la nationalité française ne sera pas éligible ;
• le candidat devra être accepté dans un laboratoire de recherche français. Une lettre d’invitation, signée par le responsable du laboratoire français, devra stipuler que les frais occasionnés par les travaux de recherche seront pris en charge par le laboratoire d’accueil et précisera la langue de travail et les dates du séjour ;
• la durée du projet présenté par le candidat ne devra pas excéder la durée autorisée par le dispositif auquel il postule et respecter les dates de la lettre d’invitation. Le séjour envisagé devra être compatible avec les dates prévues par l’appel à candidatures ;
• le candidat devra être francophone ou anglophone ;
• les candidats ayant déjà bénéficié de ce programme de bourses ne peuvent pas candidater de nouveau, à l’exception des doctorants inscrits en cotutelle de thèse ;
• les candidats dont le dossier a été refusé à trois reprises ne peuvent plus candidater ;
• Le candidat sélectionné s’engage, s’il interrompait son séjour en France, à accepter de rembourser tout ou partie de la bourse qui lui aura été versée ;
• l’attribution de la bourse n’entraîne pas obtention d’un visa pour la France et le séjour reste conditionné par l’obtention dudit visa. En cas de refus de visa, la bourse sera annulée ;
• Tout dossier incomplet (formulaire en ligne non rempli ou pièce manquante) sera déclaré inéligible (prière de se reporter à la liste des éléments constitutifs du dossier).

B/ Critères d’éligibilité spécifiques

1. Pour les doctorants en cotutelle

• Le candidat devra respecter les critères d’éligibilité communs à tous les doctorants ;
• le doctorant devra être inscrit en thèse de doctorat à la fois dans une université égyptienne et dans une université française ;
• le doctorant en cotutelle devra annexer sa convention de cotutelle au dossier de candidature (voir modèle). Les dates de la bourse sollicitée devront être cohérentes avec ce que stipule cette convention. La durée sollicitée ne pourra en aucun cas excéder 4 mois par an ;
• s’il est en première année de sa thèse de cotutelle, le doctorant ne devra pas avoir plus de 33 ans à la date de clôture de l’appel à candidatures (34 ans en deuxième année de thèse, 35 ans en troisième année) ;
• le doctorant en cotutelle pourra bénéficier trois fois de ce programme, soit une fois pour chacune des trois premières années de sa thèse. Néanmoins, le renouvellement de la bourse n’est pas acquis d’une année à l’autre et le doctorant ne pourra candidater de nouveau qu’à la condition de fournir un rapport scientifique validé par son tuteur français ;
• le dossier devra être rédigé en Français ou en Anglais ;
• le projet du candidat devra relever d’une des thématiques scientifiques suivantes : physique / sciences de la terre et de l’univers / chimie / biologie / mathématiques / sciences pour l’ingénieur / sciences et technologies de l’information et de la communication / agronomie et agroalimentaire / droit et sciences sociales.

2. Pour les doctorants inscrits en thèse en Egypte

• Le candidat devra respecter les critères d’éligibilité communs à tous les doctorants ;
• le doctorant devra être inscrit en thèse de doctorat dans une université égyptienne ;
• La durée sollicitée ne pourra en aucun cas excéder 3 mois ;
• le doctorant ne devra pas avoir plus de 35 ansà la date de clôture de l’appel à candidatures ;
• le dossier devra être rédigé en Français ou en Anglais ;
• le projet du candidat devra relever d’une des thématiques scientifiques suivantes : physique / sciences de la terre et de l’univers / chimie / biologie / mathématiques / sciences pour l’ingénieur / sciences et technologies de l’information et de la communication / agronomie et agroalimentaire / droit et sciences sociales.

C/ Pièces constitutives du dossier de candidature

Les dossiers de candidature devront être adressés par voie électronique à l’adresse suivante : coopscience@institutfrancais-egypte.com
En fonction du dispositif auquel le candidat postule, la langue du dossier devra respecter celle mentionnée dans les critères spécifiques d’éligibilité.
Tout dossier incomplet à la date de clôture de l’appel à candidatures sera déclaré inéligible. Le dossier devra être composé de l’ensemble des éléments listés ci-après :
• le formulaire (en ligne) dûment rempli ;
• le résumé du projet de recherche indiquant le programme de travail lors du séjour (calendrier) et les résultats attendus d’un tel séjour scientifique ;
• une lettre d’invitation argumentée du responsable du laboratoire ou du centre de recherche français. Cette lettre doit notamment mentionner les dates du séjour, la durée de la bourse demandée et l’objet de la visite. Par ailleurs, la lettre d’invitation doit mentionner que les frais occasionnés par les travaux de recherche seront pris en charge par le laboratoire d’accueil.
• un CV récent avec une photo ;
• une lettre récente de recommandation émanant d’un professeur égyptien ;
• une photocopie du dernier diplôme obtenu ;
• une photocopie du passeport ;
• pour les doctorants en thèse de cotutelle qui ont déjà bénéficié de cette bourse, le bilan des résultats obtenus a l’issue du précédent séjour. Ce document devra être formellement validé par le tuteur français ;
• tous les documents nécessaires au regard des critères spécifiques d’éligibilité (propres à chacun des dispositifs de financement de ce programme), et notamment la convention de cotutelle pour les doctorants en cotutelle.

D/ Procédure de sélections des candidats

La procédure de sélection s’organise suivant les étapes mentionnées ci-après :
• Eligibilité : les candidats non-éligibles seront rapidement informés et leur dossier ne sera pas évalué ;
• Evaluation scientifique : les projets éligibles sont évalués par des experts de leur domaine scientifique ;
• Entretien personnel : le candidat pourra être convoqué pour un entretien oral portant sur son dossier et ses projets.
• Sélection : les candidats sélectionnés seront informés par mail.
Chacune des décisions est prise en commission des bourses de l’IFE, de façon collégiale. La commission n’est pas tenue de justifier ses décisions, qui sont définitives.
Le candidat sera évalué au regard des critères suivants (par ordre décroissant d’importance) :
• Excellence scientifique du candidat ;
• Originalité du projet soumis ;
• Qualité de la lettre d’invitation, qui devra être motivée et pourra faire apparaître la complémentarité entre le projet du candidat et les activités scientifiques du laboratoire d’accueil, ainsi que les perspectives de coopération qui en découlent ;
• Les éventuels impacts économiques et/ou sociaux du projet (et notamment dans les domaines d’importance pour le développement égyptien).

E/ Prestations offertes aux boursiers

Les candidats sélectionnés bénéficieront des prestations suivantes :
• Dans la limite des places disponibles, mise à disposition en contrepartie d’une participation financière d’un logement en résidence universitaire ou dans un logement public assimilé, il est à noter que les membres de la famille des boursiers ne sont pas autorisés à résider dans ces logements ;
• Couverture sociale gratuite pour le boursier – il est à noter que les membres de la famille des boursiers ne seront pas couverts ;
• Exonération des frais d’inscription administrative dans les établissements d’enseignement supérieur ;
• La prise en charge du transport international ;
• Une bourse de vie, qui n’est pas assimilable à un salaire, d’un montant de 1.060 euros par mois ;
Le montant de la bourse de vie dépend des taux paramétriques décidés par le Ministère français des affaires étrangères. Ce montant est indicatif et est susceptibles de varier d’une année sur l’autre.
Compte tenu de l’hébergement du boursier dans un logement subventionné (résidence universitaire ou assimilée), ces montants sont suffisants pour vivre en France sans apport financier extérieur.

LIENS :

Comment contacter un laboratoire français : par ici !

Note pour tuteurs français : par  !

Appel à candidatures pour des formations dans le domaine de la médecine

L’Ambassade de France en Egypte – Institut Français d’Egypte (IFE) publie plusieurs appels à candidatures pour des séjours scientifiques en France.

Un dispositif spécifique est proposé aux candidats à un stage de formation en médecine (entre 1 et 4 mois).
Il existe deux sessions par an, conformément au calendrier indicatif suivant (les dates exactes sont indiquées, le moment venu, dans chacun des appels à candidatures) :
1er session à l’automne :
• Dates de l’appel à candidatures : d’octobre jusqu’à fin novembre
• Période d’évaluations : de décembre à janvier
• Diffusion des résultats : début février
• Séjour : entre mars et juillet
2e session au printemps :
• Dates de l’appel à candidatures : de février jusqu’à fin mars
• Période d’évaluations : de avril à mi-juin
• Diffusion des résultats : début juillet
• Séjour : entre septembre et décembre
L’appel à candidatures pour les formation dans le domaine de la médecine est actuellement ouvert, la date limite de candidature étant fixée au 30 novembre 2015.

A/ Critères d’éligibilité

– le candidat devra être de nationalité égyptienne et résider en Egypte au moment de l’appel à candidatures. Un candidat égyptien ayant la nationalité française ne sera pas éligible ;
– A la date de clôture de l’appel à candidatures, le candidat ne devra pas avoir plus de 35 ans pour les doctorants, et plus de 40 ans pour les chercheurs ;
– le candidat devra soit être un doctorant inscrit en thèse de doctorat dans une université égyptienne, soit être un chercheur en médecine dans une institution publique égyptienne ;
– le candidat devra être accepté dans un laboratoire de recherche français. Une lettre d’invitation, signée par le responsable du laboratoire français, devra stipuler que les frais occasionnés par les travaux de recherche seront pris en charge par le laboratoire d’accueil et précisera la langue de travail et les dates du séjour ;
– la durée du projet présenté par le candidat ne devra pas excéder la durée autorisée par le dispositif auquel il postule et respecter les dates de la lettre d’invitation. Le séjour envisagé devra être compatible avec les dates prévues par l’appel à candidatures ;
– les candidats dont l’université a signé un accord de coopération internationale avec un établissement hospitalo-universitaire ou hospitalier public français pourront candidater à une bourse de 4 mois maximum, à condition que cet accord international autorise ce type d’échange et que les candidats annexent à leur dossier une copie de l’accord ainsi qu’une copie d’une convention de stage nominative, mentionnant l’objet et la durée du séjour ;
– les candidats à une formation en médecine n’étant pas couverts par un accord de coopération interuniversitaire pourront candidater à un stage d’observation d’une durée maximale d’un mois à condition d’annexer à leur dossier une copie de la convention de stage nominative signée ;
– le candidat devra être francophone ou anglophone. S’il n’est pas francophone, le niveau requis de maîtrise de la langue française est laissé à l’appréciation de l’établissement d’accueil ;
– le dossier devra être rédigé en Français ou en Anglais ;
– les candidats ayant déjà bénéficié de ce programme de bourses ne peuvent pas candidater de nouveau, à l’exception des post-doctorants ayant bénéficié du programme alors qu’ils étaient encore doctorants ;
– les candidats dont le dossier a été refusé à trois reprises ne peuvent plus candidater ;
– Le candidat sélectionné s’engage, s’il interrompait son séjour en France, à accepter de rembourser tout ou partie de la bourse qui lui aura été versée ;
– l’attribution de la bourse n’entraîne pas obtention d’un visa pour la France et le séjour reste conditionné par l’obtention dudit visa. En cas de refus de visa, la bourse sera annulée ;
– Tout dossier incomplet (formulaire en ligne non rempli ou pièce manquante) sera déclaré inéligible (prière de se reporter à la liste des éléments constitutifs du dossier).

B/ Pièces constitutives du dossier de candidature

Les dossiers de candidature devront être adressés par voie électronique à l’adresse suivante : coopscience@institutfrancais-egypte.com
La langue du dossier devra respecter celle mentionnée dans les critères spécifiques d’éligibilité.
Tout dossier incomplet à la date de clôture de l’appel à candidatures sera déclaré inéligible. Le dossier devra être composé de l’ensemble des éléments listés ci-après :
– le formulaire (en ligne) dûment rempli ;
– le résumé du projet de recherche indiquant le programme de travail lors du séjour (calendrier) et les résultats attendus d’un tel séjour scientifique ;
– une lettre d’invitation argumentée du responsable du laboratoire ou du centre de recherche français. Cette lettre doit notamment mentionner les dates du séjour, la durée de la bourse demandée et l’objet de la visite. Par ailleurs, la lettre d’invitation doit mentionner que les frais occasionnés par les travaux de recherche seront pris en charge par le laboratoire d’accueil.
– un CV récent avec une photo ;
– une lettre récente de recommandation émanant d’un professeur égyptien ;
– une photocopie du dernier diplôme obtenu ;
– une photocopie du passeport ;
– tous les documents nécessaires au regard des critères spécifiques d’éligibilité (propres à chacun des dispositifs de financement de ce programme), et notamment :
• l’accord interuniversitaire pour les formations en médecine de 4 mois, ainsi que la convention nominative découlant de cet accord ;
• la convention de stage d’observation en médecine pour les séjours d’un mois maximum dans les établissements hospitaliers publics français.

C/ Procédure de sélections des candidats

La procédure de sélection s’organise suivant les étapes mentionnées ci-après :
– Eligibilité : les candidats non-éligibles seront rapidement informés et leur dossier ne sera pas évalué ;
– Evaluation scientifique : les projets éligibles sont évalués par des experts de leur domaine scientifique ;
– Entretien personnel : le candidat pourra être convoqué pour un entretien oral portant sur son dossier et ses projets.
– Sélection : les candidats sélectionnés seront informés par mail.
Chacune des décisions est prise en commission des bourses de l’IFE, de façon collégiale. La commission n’est pas tenue de justifier ses décisions, qui sont définitives.
Le candidat sera évalué au regard des critères suivants (par ordre décroissant d’importance) :
– Excellence scientifique du candidat (surtout pour les post-doctorants) ;
– Originalité du projet soumis ;
– Qualité de la lettre d’invitation, qui devra être motivée et pourra faire apparaître la complémentarité entre le projet du candidat et les activités scientifiques du laboratoire d’accueil, ainsi que les perspectives de coopération qui en découlent ;
– Les éventuels impacts économiques et/ou sociaux du projet (et notamment dans les domaines d’importance pour le développement égyptien).

D/ Prestations offertes aux boursiers

Les candidats sélectionnés bénéficieront des prestations suivantes :
– Dans la limite des places disponibles, mise à disposition d’un logement en résidence universitaire ou dans un logement public assimilé, en contrepartie d’une participation financière aux frais de logement – il est à noter que les familles des boursiers ne sont pas autorisées à résider dans ces logements ;
– Couverture sociale gratuite pour le boursier – il est à noter que les familles des boursiers ne seront pas couvertes ;
– Exonération des frais d’inscription administrative dans les établissements d’enseignement supérieur ;
– Une bourse de vie, qui n’est pas assimilable à un salaire, et dont le montant varie en fonction du niveau d’étude (doctorant ou post-doctorant) du boursier ;
– Le transport international reste à la charge du boursier.
Le montant de la bourse de vie dépend des taux paramétriques décidés par le Ministère français des affaires étrangères. Ils sont donc ci-après mentionnés à titre indicatif et sont susceptibles de varier d’une année sur l’autre. Pour l’année civile 2016, les montants accordés aux candidats sélectionnés lors de l’appel à candidatures de printemps seront les suivants :
– 1.060 euros par mois pour les doctorants ;
– 1.374 euros pour les post-doctorants.
Compte tenu de l’hébergement du boursier dans un logement subventionné (résidence universitaire ou assimilée), ces montants sont suffisants pour vivre en France sans apport financier extérieur.

A télécharger :

Comment contacter un laboratoire français ? ici !

Note pour tuteurs français ici !

Appel à candidatures pour des séjours postdoctoraux, cofinancés avec le STDF

Candidatures jusqu’au 12/01/16

Dans le cadre d’un nouvel accord de cofinancement, le Science and Technology Development Fund (STDF) et l’Ambassade de France en Egypte – Institut Français d’Egypte (IFE), proposent des séjours d’une durée maximale de 9 mois en France pour de jeunes post-doctorants égyptiens.

Tous les ans, 20 candidats pourront bénéficier de ce dispositif cofinancé. Pour 2016, une seule session aura lieu, selon le calendrier suivant :
• Dates de l’appel à candidatures : de 13 octobre 2015 jusqu’au 12 janvier 2016
• Période d’évaluations : du 15 janvier au 15 mars 2016
• Diffusion des résultats : fin Mars 2016
• Signature des contrats avec le STDF : avril 2016
• Préparation des dossiers relatifs à la mise en place de la bourse : de mai à août 2016
• Début de séjour pour les post-doctorants : septembre ou octobre 2016
L’appel est actuellement ouvert, la date limite de candidature étant fixée au 12 janvier 2016

A/ Critères d’éligibilité

• le candidat devra être de nationalité égyptienne et résider en Egypte au moment de l’appel à candidatures. Un candidat égyptien ayant la nationalité française ne sera pas éligible ;
• le candidat devra être titulaire d’un doctorat et être chargé d’activités de recherche dans une université égyptienne (publique ou privée) ou un centre de recherche égyptien ;
• le candidat ne devra pas avoir plus de 40 ans et ne devra pas avoir obtenu son doctorat plus de 10 ans avant la date de clôture de l’appel à candidatures ;
• le candidat devra être accepté dans un laboratoire de recherche français. Une lettre d’invitation, signée par le responsable du laboratoire français, devra stipuler que les frais occasionnés par les travaux de recherche seront pris en charge par le laboratoire d’accueil et précisera la langue de travail et les dates du séjour ;
• la durée du projet présenté par le candidat ne devra pas excéder la durée autorisée et respecter les dates de la lettre d’invitation. Le séjour envisagé devra être compatible avec les dates prévues par l’appel à candidatures ;
• le candidat devra être francophone ou anglophone ;
• le dossier devra être rédigé en Français ou en Anglais (s’il est rédigé en Français, il devra cependant être traduit en arabe ou en anglais lors sa soumission pour évaluation au STDF) ;
• le projet du candidat devra relever d’une des thématiques scientifiques suivantes : physique / sciences de la terre et de l’univers / chimie / biologie / mathématiques / sciences pour l’ingénieur / sciences et technologies de l’information et de la communication / agronomie et agroalimentaire / droit et sciences sociales / médecine ;
• les candidats en médecine ne pourront pas avoir de contact avec des malades et ne pourront prendre part à aucun acte médical, ne serait-ce qu’à titre d’observation. Leur projet devra se limiter à des activités de recherche (à l’exclusion de toute formation). La lettre d’invitation devra détailler le protocole de recherche envisagé et justifier du respect le plus stricte de ces conditions. En cas de doute, le projet sera considéré comme non-éligible ;
• les candidats ayant déjà bénéficié de ce programme de bourses cofinancées ne peuvent pas y candidater de nouveau, à l’exception des post-doctorants ayant bénéficié du programme alors qu’ils étaient encore doctorants ;
• les candidats dont le dossier a été refusé à trois reprises ne peuvent plus candidater ;
• Le candidat sélectionné s’engage, s’il interrompait son séjour en France, à accepter de rembourser tout ou partie de la bourse qui lui aura été versée ;
• l’attribution de la bourse n’entraîne pas obtention d’un visa pour la France et le séjour reste conditionné par l’obtention dudit visa. En cas de refus de visa, la bourse sera annulée ;
• Tout dossier incomplet (formulaires en ligne non remplis ou pièce manquante) sera déclaré inéligible (prière de se reporter à la liste des éléments constitutifs du dossier).

B/ Pièces constitutives du dossier de candidature

Les dossiers de candidature devront être adressés en même temps par voie électronique à la fois :
• à l’adresse du service de coopération scientifique de l’Institut Français d’Egypte – Ambassade de France au Caire (coopscience@institutfrancais-egypte.com) ;
• et sur le site du STDF (www.stdf.org.eg).
La langue du dossier devra respecter celle mentionnée dans les critères d’éligibilité.
Tout dossier incomplet (soit à l’IFE soit au STDF) à la date de clôture de l’appel à candidatures sera déclaré inéligible. Le dossier devra être composé de l’ensemble des éléments listés ci-après :
• les formulaires dûment remplis sur les deux sites (formulaire IFE et formulaire STDF) ;
• le projet de recherche indiquant notamment le programme de travail lors du séjour (calendrier) et les résultats attendus d’un tel séjour scientifique, qui ne devra pas dépasser les 5 pages ;
• une lettre d’invitation argumentée du responsable du laboratoire ou du centre de recherche français. Cette lettre doit notamment mentionner les dates du séjour, la durée de la bourse demandée et l’objet de la visite. Par ailleurs, la lettre d’invitation doit mentionner que les frais occasionnés par les travaux de recherche seront pris en charge par le laboratoire d’accueil.
Pour les jeunes chercheurs ayant un projet de recherche dans un domaine médical, le laboratoire d’accueil devra explicitement indiquer qu’il ne s’agit pas d’une formation mais de recherches, que celles-ci n’impliqueront aucun contact avec un malade, ni participation à un quelconque acte médical, ne serait-ce qu’à titre d’observateur. En outre, toujours dans le domaine de la médecine, l’invitation devra détailler le protocole de recherche envisagé.
• un CV récent avec une photo ;
• une lettre récente de recommandation émanant d’un professeur égyptien ;
• une photocopie du dernier diplôme obtenu ;
• une photocopie du passeport.

C/ Procédure de sélections des candidats

La procédure de sélection s’organise suivant les étapes mentionnées ci-après :
• Eligibilité : les candidats non-éligibles seront rapidement informés et leur dossier ne sera pas évalué ;
• Evaluation scientifique : les projets éligibles sont évalués par des experts de leur domaine scientifique ;
• Entretien personnel : le candidat pourra être convoqué pour un entretien oral portant sur son dossier et ses projets.
• Sélection : les candidats sélectionnés seront informés par mail ainsi que par une lettre officielle qui sera en outre adressée au responsable de leur institut.
Chacune des décisions est prise en comité, de façon collégiale. Le comité de sélection est composé à parts égales de représentants de l’IFE et de représentants du STDF.
Le comité n’est pas tenu de justifier ses décisions, qui sont définitives.
Le candidat sera évalué au regard des critères suivants (par ordre décroissant d’importance) :
• Excellence scientifique du candidat ;
• Originalité du projet soumis ;
• Qualité de la lettre d’invitation, qui devra être motivée et pourra faire apparaître la complémentarité entre le projet du candidat et les activités scientifiques du laboratoire d’accueil, ainsi que les perspectives de coopération qui en découlent ;
• Les éventuels impacts économiques et/ou sociaux du projet (et notamment dans les domaines d’importance pour le développement égyptien).
D/ Prestations offertes aux boursiers :
Les candidats sélectionnés bénéficieront des prestations suivantes :
• Accueil à l’aéroport d’arrivée en France et transfert vers leur lieu d’affectation ;
• Dans la limite des places disponibles, mise à disposition d’un logement en résidence universitaire ou dans un logement public assimilé, en contrepartie d’une participation financière aux frais de logement – il est à noter que les familles des boursiers ne sont pas autorisées à résider dans ces logements ;
• Couverture sociale gratuite pour le boursier – il est à noter que les familles des boursiers ne seront pas couvertes ;
• Exonération des frais d’inscription administrative dans les établissements d’enseignement supérieur ;
• La prise en charge du transport international ;
• Une bourse de vie d’un montant de 1.704 euros par mois. La bourse de vie n’est pas assimilable à un salaire.
Le montant de la bourse de vie dépend des taux paramétriques décidés par le Ministère français des affaires étrangères. Ce montant est à titre indicatif et est susceptibles de varier d’une année sur l’autre.
Compte tenu de l’hébergement du boursier dans un logement subventionné (résidence universitaire ou assimilée), ces montants sont suffisants pour vivre en France sans apport financier extérieur.

Un nombre limité d’autres candidats pourront être sélectionnés sur financements de l’Ambassade de France. Qui leur proposera une bourse d’un montant de 1.374 euros par mois à certains post-doctorants qui n’auraient pas été sélectionnés dans le cadre de l’accord de cofinancement.

A télécharger :

Comment contacter un laboratoire français : ici !

Note pour tuteurs français : ici !

Dernière modification : 18/10/2015

Haut de page