Journée internationale de la femme

A l’occasion de la Journée internationale des femmes, la France souhaite rappeler son engagement en faveur de la défense des droits des femmes et de l’égalité entre les hommes et les femmes.

Plusieurs événements ont été organisés par le ministère des Affaires étrangères et européennes :

- Un colloque à l’Institut du Monde Arabe le 7 mars 2012 intitulé "Printemps arabe : Printemps des femmes ?" a réuni de nombreuses personnalités du monde arabe, dont la ministre tunisienne de la Femme et de la Famille et la ministre des Droits de l’Homme du Yémen ; il a été ouvert par Mme Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale.

- Une rencontre-débat a eu lieu le matin du 8 mars au Quai d’Orsay autour d’Alain Juppé, avec les intervenantes du colloque de l’Institut du Monde Arabe, ainsi que des parlementaires françaises et plusieurs ambassadrices en poste à Paris. Le ministre d’Etat a rendu hommage au rôle des femmes dans les printemps arabes et a marqué son attachement aux libertés qu’elles conquièrent.

- Lire le discours d’Alain Juppé - Journée internationale des femmes (8 mars 2012)

JPEG

"En cette journée internationale des femmes, je voudrais d’abord exprimer mon estime et mon admiration aux femmes de la rive sud de la Méditerranée et rendre hommage au rôle remarquable qu’elles ont joué dans le cadre du « printemps arabe », y compris là où des affrontements violents avaient lieu, comme c’est malheureusement le cas aujourd’hui encore en Syrie."

Au sein des Nations unies, la France a contribué à l’adoption des résolutions "Femmes, Paix et Sécurité" du Conseil de sécurité et a adopté un plan national d’action pour leur mise en œuvre (PDF, 28 pages, 2,03 Mo) en octobre 2010. Ces résolutions soulignent la nécessité de renforcer la protection des femmes dans les conflits et consacrent le principe de la pleine participation des femmes aux processus décisionnels, sur un pied d’égalité avec les hommes, condition déterminante de l’établissement et du maintien d’une paix durable.

La France a également participé activement à l’élaboration de la Convention du Conseil de l’Europe pour prévenir et combattre les violences contre les femmes et les violences domestiques, dont elle est l’un des premiers signataires (mai 2011) et dont la procédure de ratification est en cours.

La France soutient pleinement ONU Femmes, entité des Nations unies chargée de la défense des droits des femmes, avec laquelle elle met en œuvre plusieurs actions de coopération :

- un programme de lutte contre les violences dans le monde arabe (Algérie, Jordanie, Maroc) et l’Afrique sub-saharienne (Cameroun, Mali, Niger), d’un montant de 1,5 million d’euros sur 3 ans ;

- un programme pour favoriser l’accès des femmes à la justice en Afghanistan (500 000 euros) ;

- dans le cadre du G8 de Muskoka, la France s’est engagée à consacrer 500 millions d’euros supplémentaires à la lutte contre la mortalité maternelle et infantile. Un partenariat a été conclu avec ONU Femme pour un montant de 5 millions d’euros sur 5 ans (2011-2015).

Déclaration du Porte-Parole du Ministère des Affaires étrangères et européennes, le 08 mars 2012

Dernière modification : 13/03/2012

Haut de page