Histoire de la présence militaire française en Egypte

Les relations militaires franco-égyptiennes sont liées à l’histoire des deux pays. Dès la fin de l’expédition de Bonaparte en Égypte (1798), le vice-roi Méhemet Ali (1769-1849), fondateur de la dynastie qui régnera jusqu’en 1952, s’appuie sur des officiers français pour mettre sur pied une armée et une marine modernes. Cette influence française sera progressivement enrichie d’apports nouveaux : britanniques, de la fin du XIXe à la moitié du XXe siècle, soviétiques, quand le raïs Gamal Abel Nasser se rapproche de Moscou au milieu des années 1950, puis américaines à partir des Accords de Camp David (1978).

En 1971, huit ans après la reprise des relations diplomatiques entre Paris et Le Caire, une mission militaire est ouverte à l’ambassade de France avec la désignation d’un lieutenant-colonel de l’armée de l’air comme attaché des Forces armées.

Depuis lors, La France et l’Egypte entretiennent des relations de défense toujours plus élaborées reposant sur plusieurs accords bilatéraux et en particulier sur l’Accord de coopération militaire et technique paraphé conjointement par les ministres de la défense français et égyptien, le 30 juin 2005.

La mise en œuvre de cette coopération est depuis le 21 août 2013 encadrée par la décision du Conseil affaires étrangères de l’Union européenne.

Dernière modification : 25/08/2013

Haut de page