Francophonie - Lettre d’Annick Girardin aux acteurs du monde du travail

A l’occasion de la semaine de la langue française et de la Francophonie, la secrétaire d’Etat chargée du développement et de la francophonie, Annick Girardin, se prononce sur l’usage de l’anglais en milieu professionnel. A travers une lettre ouverte aux acteurs du monde du travail, elle pointe certaines absurdités linguistiques pour rappeler que la langue française est un atout pour la France et que chacun peut y contribuer à sa façon.

Cher monde du travail,

Ne m’en veux pas si je suis un peu cash. Je voulais partager avec toi mon sentiment vis-à-vis du french speaking au sein des entreprises et administrations françaises. En tant que secrétaire d’Etat à la francophonie et originaire de Saint-Pierre-et-Miquelon, petit territoire français d’Amérique du Nord, je suis un peu touchy sur les questions d’usage du français. Je n’ignore pas tous les apports croisés entre les langues et je suis fan de l’idée selon laquelle le français est une « langue d’accueil », qui chaque année absorbe des mots venus d’ailleurs – un « work in progress ».

Mais, quitte à ne pas être trop trendy, je déplore que notre langue française perde autant de terrain dans le business et l’administration. Par facilité ? Par snobisme ? Tu vas me dire que ce combat est has been, qu’il faut plutôt penser cash-flow que vocabulaire. Mais selon moi ces deux combats ne sont pas incompatibles. Des entreprises ayant choisi d’enseigner le français à leurs teams basées à l’étranger plutôt que de customiser la langue de Shakespeare en France en ont vu tout le bénéfice, y compris économique. D’ailleurs, nos anglicismes sont souvent incompréhensibles pour des anglophones. Est-ce que l’expression « checker ses mails » est audible pour un salarié de la City ?

Hors de nos frontières, je croise des francophones qui implémentent l’imparfait du subjonctif aussi bien que l’anglais des affaires. Et leur question est sans appel : « Pourquoi, vous Français, donnez-vous constamment l’impression de ne pas croire en votre langue ? » La 5ème langue la plus parlée au monde ! La troisième langue des affaires à l’échelon international ! Celle que parleront demain 350 millions de jeunes d’Afrique, le plus grand marché en devenir !

Soyons clairs, je n’ai rien contre le fait de drafter des to-do list, de benchmarker sans retenue, d’établir des process par confcall et de forwarder le tout avec entrain, mais j’ai un vrai feeling : cette langue françaiseest une chance, un atout qui mérite d’être exploité. A travers un réseau unique d’Instituts et d’Alliances françaises, par ses médias à l’international et des outils numériques tels qu’iFos, la nouvelle plateforme de formation au français professionnel, la France dispose d’outils précieux pour faire vivre le français comme langue internationale et comme langue des affaires.

A l’occasion de notre annual-review, la journée internationale de la francophonie, je tenais à ce que vous soyez totalement aware de la situation. En attendant vos feedbacks ASAP pour brainstormer avec vous !

Dernière modification : 24/03/2015

Haut de page