Egypte - Point de presse du 24 février 2015 [ar]

Q - Quelle est la réaction des autorités françaises suite aux condamnations prononcées hier par un tribunal égyptien contre Alaa Abdel Fattah, une des principales figures de la révolution de 2011, condamné à 5 ans de prison et 24 autres co-accusés condamnés à des peines de trois à quinze ans de prison ?

R - Nous avons pris connaissance avec préoccupation des lourdes condamnations prononcées.
Ces décisions sont susceptibles d’appel : nous souhaitons que les prévenus puissent bénéficier, à cette occasion, d’un procès équitable et respectueux des droits de la défense, conformément aux dispositions de la Constitution et aux engagements pris par l’Égypte sur le plan international./.

Dernière modification : 25/02/2015

Haut de page