Egypte-Affaire Eric Lang [ar]

Paris, 13 avril 2016

Question AFP

Q - A quelques jours de la visite d’Etat du président Hollande en Egypte, où en est-on de la demande faite par la famille d’Eric Lang, que des pièces importantes du dossier soient communiquées au Quai d’Orsay ? Avez- vous des éléments nouveaux sur ce décès suspect dans un commissariat du Caire ?

R - La France est mobilisée, à Paris comme au Caire, pour que toute la lumière soit faite sur cette tragédie. Nous sommes en contact étroit avec la famille de notre compatriote, à laquelle nous réitérons notre solidarité.

Nous suivons avec la plus grande attention la procédure pénale ouverte en Égypte. Notre consulat général a suivi les audiences et est en contact régulier avec les avocats de la famille de M. Lang. La dernière audience a eu lieu le 8 février et s’est conclue par un report au 15 mai. La justice française est également saisie de cette affaire depuis mai 2014.

Les autorités françaises demandent aux autorités égyptiennes de s’assurer qu’il n’y aura pas d’impunité et que les responsables seront traduits devant la justice. L’ambassadrice pour les droits de l’Homme s’est rendue au Caire en mars et a rappelé cette demande aux autorités égyptiennes. Notre ambassadeur a également écrit le 11 avril au nouveau ministre égyptien de la justice pour demander que toute la lumière soit faite sur cette affaire. Un courrier avait déjà été adressé à son prédécesseur.

Dernière modification : 13/04/2016

Haut de page