Coopération scientifique : résultat de l’appel d’offres IRD / STDF 2010

En avril 2009, un accord-cadre de coopération scientifique a été signé entre l’IRD et le STDF égyptien (Science and Technology Development Fund), nouvelle égide nationale chargée de définir la politique scientifique et technologique dans la République arabe d’Égypte. Cet accord eut pour objet d’élaborer, cofinancer, conduire et évaluer conjointement des programmes de recherche, formation et innovation dans les domaines prioritaires pour l’Égypte.
À cet effet, un fonds commun de 7,2 millions d’euros pour une durée de 4 ans, financé de façon paritaire, est mis en place pour soutenir la coopération entre les institutions scientifiques et académiques françaises et égyptiennes sur une base d’appel d’offres compétitives.

Le premier appel d’offres fut publié conjointement en mai 2010. Cinquante-deux équipes franco-égyptiennes souhaitant de travailler ensemble ont présenté leurs candidatures. Un Comité mixte de pilotage a croisé les critères d’ordre stratégique avec ceux de l’excellence scientifique afin de départager les candidatures qui avaient été retenues pour leur qualité intrinsèque. Les neuf lauréats pour cette année comprennent huit projets de recherche présentés par des équipes mixtes franco-égyptiennes, une chair d’excellence et une bourse de mobilité scientifique.

Grâce à ce fonds, et à travers les projets sélectionnés, des partenariats entre les plus grands instituts de recherche français et égyptiens vont être initiés. Des chercheurs du CNRS, de l’IRD, de l’université de Strasbourg et de l’Institut National polytechnique de Toulouse, vont s’associer à leurs homologues égyptiens du NRC (National Research centre), du DRC (Desert Research Centre) , du centre AL-Ahram pour les études politiques et stratégiques, du centre AL-Ahram pour les études sociologique et historique, de l’ONG « Partners in Development », de l’université du Caire et de l’université d’Assiout afin de travailler ensemble, pour une durée de trois ans, sur les grandes problématiques du développement de l’Égypte, telles que : démocratisation et gouvernance, migration et développement économique, droit et genre, agriculture et alimentation, hépatite C, ressources en eaux et télédétection, biotechnologie et traitement des eaux usées et agriculture et gestion de l’eau.

Le deuxième appel d’offres conjoint IRD / STDF va être publié cet été avec un budget de 1,8 million d’euros, dans l’objectif d’encourager plus de partenariat de recherche entre les chercheurs égyptiens et français.

Pour plus d’informations : http://www.eg.ird.fr/

Dernière modification : 31/03/2011

Haut de page