Consignes de sécurité du 12 décembre 2013

Chers compatriotes,

La fiche « Egypte » du site Conseils aux voyageurs du ministère français des Affaires étrangères vient d’être actualisée.

Les modifications concernent les pages « Dernière minute » et « Sécurité », qui se lisent désormais comme ci-dessous.

Nous vous invitons à en prendre connaissance avec attention, ainsi que de la carte qui illustre le texte.

Nous continuerons naturellement à vous adresser des messages spécifiques en tant que de besoin si la situation locale nécessitait des recommandations supplémentaires pour les Français résidant en Egypte.

Bien cordialement à tous,

Bernard REGNAULD-FABRE, consul général de France au Caire
Dominique WAAG, consule générale de France à Alexandrie

Dernière minute

Les recommandations concernant l’Egypte, récemment modifiées, ouvrent plus largement les possibilités de déplacements dans ce pays, y compris pour un motif non professionnel.

Dans un contexte intérieur qui demeure imprévisible et dans lequel se produisent régulièrement des événements affectant l’ordre public (notamment manifestations et rassemblements souvent non annoncés), les voyageurs sont invités à tenir compte strictement des mentions et conseils de précaution indiqués dans la rubrique « Sécurité » pour les différentes régions du pays, à se tenir informés de l’actualité en Egypte à l’approche de leur déplacement et à consulter les consignes de sécurité publiées et actualisées régulièrement sur le site internet de l’ambassade de France en Egypte.

1. Il est formellement déconseillé de se rendre dans la péninsule du Sinaï, aux exceptions suivantes :

Charm el Cheikh : les déplacements professionnels ou touristiques sont possibles en faisant preuve de vigilance, notamment au regard des évolutions de l’actualité égyptienne et à la condition expresse de se déplacer par voie aérienne et de rester dans cette ville.
La Bande côtière de Charm el Cheikh/Taba et les agglomérations sur cette route : les déplacements y sont déconseillés sauf raison impérative, notamment professionnelle.

2. Moyenne Egypte, entre la région du Fayyoum et Louxor : déplacements déconseillés sauf raison impérative, notamment professionnelle.

3. Haute Egypte - vallée du Nil entre Louxor et Abou Simbel : les déplacements professionnels ou touristiques sont possibles en faisant preuve de vigilance notamment au regard des évolutions de l’actualité égyptienne, et à la condition expresse de se déplacer par voie aérienne et de rester dans les agglomérations.
Les voyageurs effectuant des croisières sur le Nil ou le Lac Nasser sont invités à s’assurer auprès des voyagistes des mesures de sécurité prises par les autorités égyptiennes, notamment de la présence d’équipes de protection embarquées sur les navires.
Les déplacements par la route dans cette région sont déconseillés, sans protection des services de sécurité égyptiens (convois).

4. De la côte nord (entre Mersa Matroûh et Alexandrie) jusqu’au sud de la côte africaine de la mer Rouge (du sud de Suez à Marsa Alam) : dans cette zone qui inclut notamment Le Caire, Aïn Sokhna et Hurghada, les déplacements professionnels ou touristiques sont possibles en faisant preuve de vigilance, notamment au regard des évolutions de l’actualité égyptienne, en effectuant les trajets routiers autant que possible avec plusieurs véhicules et en s’abstenant de rouler de nuit.

5. Delta du Nil de l’est d’Alexandrie jusqu’à Port-Saïd et Suez : déplacements déconseillés sauf raison impérative, notamment professionnelle.

6. Reste de l’Egypte (zone désertique depuis la frontière égypto-libyenne jusqu’à la frontière égypto-soudanaise) : tout déplacement y est formellement déconseillé.

7. Au Caire, à Alexandrie et d’une manière générale dans les grandes villes, il convient de limiter les déplacements et les visites aux quartiers touristiques ou fréquentés par les étrangers, d’éviter autant que possible de se déplacer seul, de se conformer, en matière d’apparence et de tenue vestimentaire, aux recommandations figurant à la rubrique « Compléments – Divers » de la présente fiche, et de faire preuve de réserve s’agissant de la situation politique intérieure égyptienne.

8. Dans les zones en jaune ou en orange, il convient d’éviter les déplacements en dehors du réseau routier, notamment dans le désert.

Les déplacements doivent, en tout état de cause, être effectués avec plusieurs véhicules en bon état et l’accompagnement d’un guide égyptien expérimenté. Il est fortement recommandé de disposer d’un téléphone satellitaire et de confier à une personne ne participant pas au voyage des indications précises sur l’itinéraire prévu.

JPEG

Dernière modification : 16/12/2013

Haut de page