Colloque international sur les mystiques musulmanes, chrétiennes et juives, du 22 au 24/11

Ce colloque international est organisé par l’Institut français d’archéologie orientale. L’objectif est d’explorer les relations intercommunautaires dans l’Égypte médiévale à travers l’étude des mystiques juives, chrétiennes et musulmanes.

Les études sur les différents courants religieux du Proche-Orient médiéval ont jusqu’à présent été réalisées religion par religion, comme si les tenants des différentes confessions n’avaient aucun contact les uns avec les autres. Cette recherche sur les mystiques dans les trois monothéismes procède d’un renouveau historiographique où la société médiévale proche-orientale est considérée dans son ensemble, en appréhendant la porosité des frontières inter-confessionnelles.

Les courants mystiques, qu’ils concernent les musulmans (soufisme), les juifs (piétisme) ou les chrétiens, sont ici étudiés en considérant les croisements culturels effectifs d’une religion à l’autre. Dans cette perspective, un colloque international intitulé « Les mystiques juives, chrétiennes et musulmanes dans le Proche-Orient médiéval, VIIe-XVIe siècles : interculturalités et contextes historiques » se tient au Centre français de culture et de coopération (CFCC) à l’initiative de l’Institut français d’archéologie orientale du Caire (IFAO). Il rassemble des spécialistes des trois monothéismes présents au Proche-Orient du VIIe au XVIe siècle.

Le programme de recherche à l’origine de ce colloque a été lancé par l’Ifao en 2008, en partenariat avec l’Institut français du Proche-Orient à Damas (IFPO), le laboratoire Paul Albert Février du Cnrs (Aix-en-Provence) et les collègues italiens de l’université du Salento, à Lecce.

La représentation que l’on se fait actuellement de ces trois religions, est très inféodée au modèle contemporain où les problèmes géo-politiques ont fait se considérer comme ennemis des personnes qui, autrefois, se seraient fréquentées dans le cadre d’une société multi-cultuelle où les proximités ont pu générer des croisements culturels.

Pour plus d’informations :http://www.ifao.egnet.net/

Dernière modification : 13/03/2011

Haut de page