Célébration du centenaire de la Sœur Marie-Lucie

La communauté des Sœurs Clarisses, ordre franciscain fondé par Claire d’Assise en 1212, est venue de Jérusalem à Alexandrie en 1914. Il s’est agi de la première communauté des Clarisses en terre africaine. La création du monastère date du 2 août 1920. Longtemps installées à Boulky, dans les quartiers Est d’Alexandrie, elles décident au début des années 2000 d’habiter en dehors de la ville, dans un lieu plus calme, à King Mariout, sur un terrain appartenant aux Franciscains. Elle font construire un nouveau monastère qui, vu du ciel, a la forme de la croix de vie d’Egypte. Elles s’y installent en 2006. Aujourd’hui, trois sœurs françaises résident encore au monastère avec plusieurs sœurs égyptiennes.

Sœur Marie-Lucie :
Alice Roboly est née le 1er décembre 1913 à Istanbul, d’un père français, maître d’équitation, et d’une mère arménienne. Elle a appris jeune à monter à cheval et à jouer du piano, participant dès l’âge de cinq ans à un concert. Après des études à Istanbul, elle part en France pour y passer le baccalauréat, chez les Dames des sœurs anglaises de Sion. Après la mort de sa mère, elle entre comme religieuse chez les dames de Sion, tout en poursuivant ses études. Elle parle six langues. Après plusieurs missions en Grande-Bretagne, en Tunisie, en Roumanie et aux Etats-Unis, elle part en Egypte vers 1960. Elle enseigne au collège de Notre-Dame de Sion, à Alexandrie, notamment le français et les mathématiques. Sœur Marie-Lucie a beaucoup fait pour les Alexandrins, assistant les malades et réconfortant les familles après un décès. Elle a gardé les meilleurs contacts avec ses anciennes élèves, même après que celles-ci avaient quitté le lycée, et plusieurs sont venues à son centenaire.

JPEG

Les trois Françaises du couvent de King Mariout ont pu bénéficier de l’aide du consulat général à Alexandrie, comme des membres de la communauté française et d’amis égyptiens, qui leur ont fait de nombreux cadeaux à l’occasion du centenaire de la plus âgée d’entre elles, en présence du consul général au Caire et de Mme Régine Prato, représentante des Français de l’étranger.

Dernière modification : 02/12/2013

Haut de page