Accord cadre pour l’amélioration des services d’eau et d’assainnissement

L’accord-cadre du 2ème Programme d’amélioration des services d’eau et d’assainissement (IWSP II) a été signé le lundi 25 novembre 2013 par KfW Entwicklungsbank (la Banque allemande de développement), l’Union européenne (UE), l’Agence Française de Développement (AFD), la Banque européenne d’investissement (BEI), le Secrétariat d’État suisse à l’économie (SECO) et le ministère égyptien de Coopération internationale.

Le programme sera mis en œuvre dans quatre gouvernorats de Haute-Égypte (Kena, Sohag, Assiout et Minya). Il inclura un grand nombre de projets visant la réhabilitation d’installations d’eau et d’assainissement existantes, ainsi que la construction de nouvelles infrastructures. Ces projets contribueront à améliorer l’état de santé des populations dans les gouvernorats ciblés, en fournissant à environ 15,3 millions de personnes un accès à de l’eau potable convenable et propre. Le programme aidera également à protéger l’environnement en réduisant la charge polluante des eaux usées qui impacte la qualité des ressources en eau de l’Égypte.

JPEG

Le programme est cofinancé par l’Allemagne à travers KfW (l’institution financière chef de file), l’UE, la France à travers l’AFD, la BEI, le SECO et le Gouvernement égyptien (GOE). Le coût total du programme est estimé à 303 millions d’euros, dont 209 millions d’euros proviennent des Partenaires du développement européens et 94 millions d’euros du GOE.

IWSP II a une structure similaire à celle d’IWSP I, qui est en cours de mise en œuvre depuis 2010 dans quatre gouvernorats du Delta du Nil (Charkeya, Gharbeya, Damiette et Beheira). Le coût total d’IWSP I est estimé à 295,1 millions d’euros, cofinancés par le gouvernement allemand à travers KfW, la France à travers l’AFD, la BEI, l’UE et le GOE. Dans le cadre du programme IWSP I, 21 projets sont actuellement en cours de mise en œuvre par des entreprises et des consultants égyptiens.

Dernière modification : 27/11/2013

Haut de page